Accueil Audio [Test + Détails] Sonos One Gen 2 – Tout sur l’enceinte connectée

[Test + Détails] Sonos One Gen 2 – Tout sur l’enceinte connectée

par L'Audiophile Débutant
2405 vues
Sonos One SL

Vous connaissez surement déjà cette marque qui fait souvent parler d’elle dans l’univers de la musique connectée et de ce que l’on appelle le multiroom, la synchronisation d’une chanson à travers les enceintes dans différentes pièces grâce au Wi-Fi par exemple. Sonos a mis à jour son icone l’enceinte Play:1 fin 2017 pour lui ajouter un assistant vocal et la sobrement renommée ‘Sonos One’. Cette même Sonos One a été révisée début 2019 avec une Gen 2 qui dispose de quelques différences que l’on va voir ensemble.

Caractéristiques techniques de l’enceinte Sonos One (gen 2)


Info techniques : Enceinte Sonos One Génération 2
Type d’enceinte Enceinte connectée avec contrôle vocal (la version SL ne dispose pas du contrôle vocal)
Connectivité sans-fil Wi-Fi, Apple AirPlay 2 et Bluetooth Low Energy (BLE) pour l’appairage rapide.
Connectivité filaire Cable réseau RJ-45 à 1Gbps
Assistants vocaux Google Assistant et Amazon Alexa
Hauts-parleurs 1 tweeter de 1″ (2,5cm) pour les aigus
1 mid-woofer de 3,5″ (9cm) pour les graves et les medium
Alimentation Sur secteur 100-240V – 1A uniquement, pas de batterie.
Amplificateurs 2 amplificateurs de classe D de 2x25W chacun
Puissance 30W
Microphones 6 microphones longues portées accompagnés de 2 convertisseurs numérique vers analogique (ADC) Texas Iinstrument PCM 1864.
Processeur Quad Core (quatre coeurs)
Mémoire RAM : 2x4GB DDR3
Stockage : Inconnue
(la 1ère version avait 8GB de stockage flash)
Dimensions (hxLxl) 16,15 x 11,9 x 11,9cm 
Poids 1,85kg
Différences avec la génération 1 Processeur plus performant
Plus de stockage flash

Ajout du support de Bluetooth Low Energy
Fonctionnalités :
La Gen 2 peut utiliser le protocole Bluetooth LE pour appairer plus rapidement l’enceinte à un téléphone lors de la 1ère installation. La mise à jour à été prévue pour l’avenir, aucune autre fonction ne différencie la génération 1 et 2 à ce jour.
Différences avec la version SL Le Sonos One SL ne dispose pas d’assistant vocal, donc pas de microphones, ni d’ADC. Pour le reste les modèles sont strictement identiques entre la version SL et standard.
Différences avec la Play:1 Le Sonos One dispose de contrôle tactile, pas de bouton physique.
Le Sonos One est compatible Apple AirPlay 2
Le Sonos Play:1 dispose d’un processeur single core (un seul cœur) contre 4 sur les nouvelles itérations.
Codec compatible jusqu’au débit de 320 kbps MP3, MP4, AAC, HE-AAC, M4A, WMA et OGG.
Codec compatible jusqu’au débit de 1536 kbps: FLAC, Apple Lossless (ALAC), AIFF et WAV pour l’audio. Egalement compatible avec les formats audio/vidéo home cinéma Dolby Digital AC3 et PCM Stéréo
Résolution max 16 bits
Fréquence d’échantillonnage max 48kHz
Résistance à l’environnement Résistant à l’humidité, par exemple usage dans une salle de bain avec une personne qui prend sa douche.

Design, interface et usage de l’enceinte sans fil

Le design

L’enceinte est magnifique, tout le monde la connait, et elle ne change pas du Play:1, mais faut reconnaître que la taille, la forme, le design à la fois discret, sobre tout en restant classe… On est sur un objet qui devrait plaire grandement à tous le monde.

sonos-one-gen-2-iphone-xs

L’usage

L’utilisation est très simple, un bouton play / pause central, 2 boutons de volumes à droite et gauche, un bouton micro en haut et un bouton d’appairage au dos de l’appareil. Rien de plus.

Le dessus de l’enceinte est entièrement tactile, la réponse est d’ailleurs très bonne, comme on sait le faire de nos jours pour un smartphone par exemple, l’activation et la désactivation du micro modifiera le témoin LED. Le changement de volume répond par un petit bruit et se fait très bien, mais évidemment avec notre assistant préféré, l’intérêt est de ne plus s’en servir du tout.

L’interface

L’application est vraiment bien pensé, c’est un critère extrêmement important sur ce type de produit, car toute l’expérience va s’allonger au travers de l’application, c’est le pendant de l’absence de bouton.

application-sonos-controller-ios-iphone

Aperçu de l’application Sonos sur iPhone

L’application ne m’a jamais fait un raté. C’est une vraie réussite ! Evidemment rien ne vous oblige à passer par l’application SONOS Controller, vous pouvez également accéder à votre app de streaming favorite et changer l’appareil de lecture, c’est quand même mieux pour la recherche de chanson quand on écoute pas un album, une radio ou une playlist. L’application Sonos comporte toutefois un  avantage :

  • L’app Sonos controller peut aller utiliser plusieurs services de streaming en simultané: Pour ma part j’ai associé Apple Music, car j’ai encore un abonnement étudiant avec, j’ai ajouté Amazon Music, car j’ai un abonnement Amazon Prime me donnant accès à un catalogue de 3 millions de chansons (offre entre gratuite et abonnement Unlimited) et j’ai également associé Plex, pour pouvoir lire les musiques synchronisées de mon serveur media. Il existe un nombre incalculable de services, évidemment les grands noms comme Deezer, Spotify, Tidal…etc mais aussi des webradios et autres services de partages audio comme HypeMachine, SoundCloud, Napster…

Disponibilité de l’application Sonos Controller

L’application Sonos Controller est disponible sur iOS, Android, Windows et MacOS. Pour les utilisateurs de Linux il faudra se tourner vers Noson.

Design de l’enceinte

Petite, discrète, solide, jolie… je ne pourrais m’arrêter devant les adjectifs qui iraient à la perfection à cette enceinte petit format. Ce qui frappe quand on la saisie, c’est son poids en premier, mais aussi le sentiment de solidité, on est pas sur un appareil en plastique fin entourée d’une petite grille en métal, le plastique à l’intérieur est très épais, le tout est monté solidement de manière serrée, et c’est assez lourd. Le dessous de l’enceinte possède des grips pour éviter de glisser ainsi que de limiter les vibrations des graves.

Ces éléments annoncent déjà de bonnes nouvelles vis à vis du son. Dans tous les cas, le sentiment de finition haut de gamme est clairement là. Est-ce que j’aimerai que toute ma maison arbore des enceintes comme celle là ? La réponse est oui. Pour moi comme pour madame.


Qualité audio et connectivité

Je pense que c’est le moment qui nous intéresse le plus, après tout pourquoi acheter du Sonos à commande vocale quand on voit les Amazon Echo Plus ? C’est pour le son non ?

L’enceinte SONOS ONE dispose de 2 amplificateurs d’environ 2x20W chacun, cela signifie qu’il y a un amplificateur stéréo pour chaque le tweeter et un autre pour le mid-woofer. La gestion du cross-over, c’est à dire du filtre qui va attribuer les niveaux de graves ou d’aigu à un haut-parleurs plutôt qu’un autre est « intelligent ». Cela signifie qu’a chaque réglage TruePlay par exemple, le cross-over est remodifiée et la restitution par chacun des amplis est parfaitement gérée. Une vraie prouesse technologique !

La signature sonore SONOS

La première chose que j’ai noté, c’est que SONOS n’a pas beaucoup de signature sonore, contrairement à Bose par exemple qui sonne assez « venteux ». Et c’est plutôt une bonne chose !

Le réglage TruePlay

C’est d’ailleurs normal qu’une enceinte Sonos sonne plutôt neutre (on est pas sur un appareil Hi-Fi non plus hein !), puisque l’application propose une fonction nommé TruePlay permettant d’utiliser le micro de votre iPhone pour analyser l’acoustique de votre pièce et ainsi adapter l’égaliseur en fonction des résultats et ainsi avoir un son configuré pour cette dernière. Oui j’ai dis iPhone et pas Android, malheureusement la fonction TruePlay n’existe que chez la pomme.

Personnellement j’ai préféré garder la configuration TruePlay. Dans mon cas, une salle de bain de 12-13m², TruePlay m’a donné une plus grande partie du spectre audio dans le tweeter, qui récupérait pratiquement 100% des voix des chanteurs. Sans TruePlay, la plupart des chanteurs sont restitués dans les 2 hauts-parleurs. Après, tout est question de goût.

Le point fort du réglage TruePlay est qu’il est réglable facilement ce qui permet de le comparer en temps réel, il s’agit d’un simple bouton type « ON / OFF » et pendant une musique vous appuyez juste dessus pour changer le réglage. Rien de tel pour comparer la qualité sonore.

Par défaut l’enceinte est livré avec un réglage plein de basse, mais alors une tartine de basse, trop même, et c’est dommage ! Heureusement, l’application propose de personnaliser un peu le son à l’aide d’un égaliseur Bass et Treble (aigu) ainsi qu’un réglage « Loudness ».

A quoi sert le réglage Loudness sur Sonos ?

En fait l’oreille humaine est prévue, programmée depuis la nuit des temps, pour entendre bien mieux dans les sons medium, les hommes entendent mieux les sons medium et medium-graves, pour repérer les animaux sauvage et prédateurs, les femmes les sons medium et medium-aigus correspondant aux cris de bébés. Cela signifie que toutes les notes de musiques possibles ne sonneront pas toutes aussi fortes les unes que les autres alors qu’elles seraient au même volume en décibels.

Pour compenser cela, le réglage loudness, que l’on retrouve sur plein d’appareils et d’application, renforce les basses et les aigus pour compenser l’effet. Sur un égaliseur, cela donne une forme de V ou de U.

Ma configuration sur mon Sonos One Gen 2

J’ai opté pour -3 pour le grave et -1 pour l’aigu et j’ai désactivé Loudness et activé TruePlay afin d’aplanir légèrement le son qui pousse vraiment trop le grave et les aigus et laisse complètement le medium en retrait. Clairement si vous êtes fan de hard rock type AC/DC ou Metallica et que vous écoutez une enceinte Sonos One sortie du carton, c’est la déception assurée tant les guitares sont en retrait derrière la tartine de basse.

Mon réglage m’apporte plus de présence sur le medium mais je reconnais que le hard rock des années 80 n’est pas le terrain de prédilection de l’enceinte Sonos One de toute manière, même si le résultat reste très agréable. Néanmoins elle s’est montrée merveilleuse avec de la musique moderne; ainsi Lomepal devient magistral et Hervé très subtil dans la partie instrumentale.

Définition audio de l’enceinte Sonos One

Faute de matériel bien adapté pour la captation, je vais présenter les mesures du sites Les Numériques. Mon ressenti est très similaire ce que l’on peut conclure en voyant ces deux courbes. J’ai mené des tests avec des outils plus amateurs qui corroborent globalement ces résultats.

Réponse en fréquence mesurée par Les Numériques :

sonos-one-gen-2-reponse-frequence-les-numeriques

Son par défaut en noir; Son avec TruePlay en bleu

On retrouve ce qui fait le succès des enceintes depuis un peu plus de 10 ans, une jolie courbe en forme de sourire, ou de ‘V’ ou de ‘U’. Avec deux bosses, une au niveau des basses, l’autre aux aigus. Le son avec TruePlay est bien sur conditionné par votre pièce d’écoute et votre micro d’iPhone ou iPad.

J’ignore si le résultat serait meilleur avec un micro raccordé à un iDevice, ce que je peux dire c’est que les forums sur internet s’accordent pour dire que dans la plupart des cas TruePlay va retirer un peu de basses, prouvant donc que l’enceinte en est trop pourvu en sortie de carton.

Une bonne présence sur l’ensemble du spectre audio

Dans l’ensemble je trouve que l’enceinte en impose, si petite et sonnant pourtant si large, dans son petit coffre tout fermé, Sonos One offre autant de puissance et de basses qu’un petit caisson de kits qui ferait deux fois sa taille et cela avec des aigus très clair et des medium respectables. L’écoute en mono-canal est très plaisante mais bien meilleure en stéréo ou l’enceinte brille vraiment.

Distorsion mesurée par Les Numériques :distorsion-sonos-one-gen-2

Très peu de surprise la encore, les enceintes actives qui impressionnent en magasin sont toutes faites pareilles. Ca commence par la courbe de réponse en fréquence en forme de V, puis ca suit sur des basses surchargé donc bien pleine de distorsion le tout joliment masqué par des medium et aigu sans distorsion.

Pourquoi une telle distorsion des basses ?

Me-direz vous ! Et bien tout simplement car la distorsion des sonorités de basses, c’est moins méchant qu’avec le medium ou l’aigu, car nettement moins perceptible à l’oreille qui est moins précise dans ces fréquences, mais également car ces fréquences sont « basses » et donc qu’il y a peu de vibration de l’enceinte donc peu de vibration ‘distordues’. Pour info, les enceintes type Devialet on le même genre de courbes et de distorsion.

Pourquoi y a-t-il autant de basses ?

Le mid-woofer de 3″ dispose d’un aimant énorme à l’arrière du haut parleur, presque aussi gros que le haut-parleurs lui-même avec un fort pouvoir magnétique. Cela permet d’intensifier les basses reproduites par un haut parleurs, ainsi le mid-woofer de seulement 3″ descend jusqu’à 33Hz selon mes tests. IMPRESSIONNANT, mais évidemment cela exagère la distorsion dans cette plage de fréquence, on fait pas d’omelette sans casser d’œufs.

Une puissance décoiffante

Retenez quand même que l’enceinte active Sonos One dispose d’une puissance qui décoiffe, j’utilise pratiquement jamais plus de 50% du volume. Mes mesures via prises connectées m’ont estimés une consommation de ~40W à pleine puissance, mais d’environ 4W en permanence avec le contrôle vocal. On peut donc penser que l’amplification est d’environ 2x 15W. Ce qui est bien et très suffisant sur ce type d’enceinte.

Précaution vis à vis de l’écoute à pleine puissance

Je met en garde les dingues du son qui me lisent, comme 99% des enceintes vendues sur le marché, l’enceinte Sonos One génère à mon goût trop de distorsion au delà de 80% du volume max. Personnellement j’ai réglé le limiteur à ce niveau (ce qui veut dire que désormais pour moi, 100% c’est en fait 80%) car une écoute prolongée avec autant de distorsion endommagerait très probablement les hauts-parleurs.


Quelles sont les différences entre Sonos One (gen 2) et Sonos One (gen 1) ?

  • Processeur plus performant
  • Plus de stockage flash
  • Ajout du support de Bluetooth Low Energy
    • Fonctionnalités : La Gen 2 peut utiliser le protocole Bluetooth LE pour appairer plus rapidement l’enceinte à un téléphone lors de la 1ère installation. La mise à jour à été prévue pour l’avenir, aucune autre fonction ne différencie la génération 1 et 2 à ce jour.

Cela signifie que la 2e génération de Sonos n’est pas compatible avec la lecture de fichier audio via bluetooth, cette fonction a été ajoutée pour de l’appairage uniquement. Peut être que les choses changeront quand de meilleurs codec audio bluetooth feront leurs apparition vers 2021.


Peut-on appairer Sonos One avec One SL ?

Oui, que ce soit en multiroom, en stéréo ou en home cinema, et c’est même plus simple comme cela car une des enceintes (celle avec le contrôle vocal) deviendra une enceinte « mère » qui communiquera et commandera les enceintes « filles » (celles avec ou sans contrôle vocal).
Dans le cas ou vous avez 2 enceintes One dans la même pièces, économisez donc une bonne trentaine d’euros en optant pour une One SL pour soutenir votre One. Si jamais vous êtes tenté par les offres de Sonos One par paire, sachez que les deux seront des One et non pas des One SL, toutefois à l’usage, si vous décidez de les appairez vous verrez qu’une d’elle sera « mutée », l’enceinte « fille » et que l’autre s’occupera de faire l’assistant vocal, l’enceinte « mère ». Donc autant partir sur un combo One + One SL qui fera pareil… même en multiroom ! (189€ + 165€ = 354€; Plus valable que d’acheter une paire à 369€)

Pour information c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle la barre de son Sonos Beam arbore également un contrôle vocal. Afin de centraliser la commande vocale d’un étage de la maison.

sonos-one-noire-blanche-generation-2

Peut-on appairer Sonos One avec Sonos Play:1 ?

En multiroom: Oui. Il est possible de les faire fonctionner ensemble dans l’environnement multiroom sonos, via Wi-Fi ou AirPlay. Mais cette synchronisation n’est qu’une multiplication de monocanal.

En stéréo: Non. Pour des raisons techniques liées au processeur, vous ne pouvez reproduire de la véritable stéréo sur un jeu de One et de Play:1.

En home-cinéma: Non. Pour les mêmes raisons que pour la stéréo, il n’est pas possible d’appairer les enceintes Sonos One et Play:1 pour jouer des pistes différentes issues de la même source audio.

Il est donc recommandé d’appairer le Sonos One avec des Sonos One SL pour les deux derniers usages.


Peut on utiliser à la fois Google Assistant et Alexa sur Sonos One ?

Malheureusement non, il aurait été amusant de pouvoir jongler entre les deux services, néanmoins il faut en choisir qu’un. Je vais continuer de tester les deux, mais je commence déjà à me tourner plus souvent sur Alexa d’Amazon.

L’accroche OK Google est un peu trop facile à réaliser de manière involontaire, surtout pour quelqu’un, comme moi, qui travail dans le webmarketing, bien qu’Alexa confonde parfois son nom avec « avec ça », « comme ça » ou encore « Alexia »… J’ai fini par adopter cette dernière car globalement plus capable, plus personnalisable et plus neutre vis à vis de la vie ‘privée’. Mais je reste libre de changer selon l’évolution coté software.

Changer d’assistant vocal n’est pas une opération bénigne mais pas un cauchemar non plus, il suffit de se rendre sur l’application sonos, changer le service, ressaisir le mot de passe du compte à utiliser et ça va reprendre en ayant tout mémorisé, et donc avec tout vos paramètres personnels (stockés sur le cloud je pense).

Vaut-il mieux associer un Sonos One SL avec un Amazon Echo Dot / Google Nest Mini ou bien opter un Sonos One avec commande vocale ?

Mieux vaut opter pour un Sonos One incluant le contrôle vocal, je m’explique:

Sonos avec Amazon Alexa

Le Amazon Echo Dot vaut 59€ neuf, facilement trouvable autour de 40€, il vous impose le choix d’Alexa comme enceinte mais après tout pourquoi pas ?

L’Amazon Echo Dot peut obtenir la skill Sonos via l’application, cela vous permet alors de dicter une commande comme « Alexa, joue Nirvana sur Spotify ». L’essentiel !

Mais cette association ne vous permettra pas de jouer des radio Spotify, des radios d’artistes ou encore des podcasts (désolé ThinkerView) via une commande Alexa. De même pour écouter une playlist toute faite, par exemple « Top 100 France », il vous faudra l’ajouter à vos propres playlists et votre commande vocale doit préciser qu’il s’agit d’une playlist… fiou !

Vous ne pourrez pas non plus opérer aux demandes spécifiques d’Alexa sur vos enceintes Sonos, je pense notamment à la météo, aux actualités du jour…etc mais creusons plus loin, il ne serait pas possible non plus d’éteindre automatiquement de la musique qui joue pour s’endormir… Sinon vous ne pourrez pas non plus lire des musiques mise en réseau localement (en UPnP / DLNA ou encore via Plex). Ca commence à faire beaucoup de freins pour économiser entre 1€ et 10€.

En bref, si vous voulez de la commande vocale avec le système multiroom Sonos, prenez au moins une Sonos One avec contrôle vocal.

Sonos avec OK Google

De son coté le Google Home Mini (ou Nest Mini désormais) vaut 59€ neuf, mais avouons-le, il est facile de se le procurer pour 20-30€. De son coté il vous impose le choix de Google Assistant et la encore « pourquoi pas ? ».

Vous pourrez faire comme avec Alexa, c’est à dire l’essentiel : définir une enceinte ou plusieurs (comme une pièce par exemple) pour jouer de la musique.

Vous ne pourrez cependant pas passer d’appel via votre enceinte Sonos. Il faudra également préciser quelle enceinte de quelle pièce est concernée par une action. Alors qu’en intégration directe l’absence de précision amène l’enceinte répondante à jouer la demande de l’utilisateur. Tout comme avec une enceinte Alexa, demander la météo se traduira en réponse du Google Home.

Bien peu d’économie pour un service imparfait.


Peut-on utiliser des enceintes Sonos One comme enceinte pour la TV ?

Le Sonos One n’est pas livré avec des ports HDMI, Optique, Coaxial ou même AUX (jack 3,5mm) pour se connecter à votre téléviseur, il dispose seulement d’un port RJ-45 et d’un cordon d’alimentation, mais comme il prend en charge AirPlay 2, vous pouvez le connecter à votre Apple TV ou votre TV compatible AirPlay 2. La preuve que choisir Sonos, c’est un peu comme choisir Apple, d’ailleurs c’est peut être les deux.

Voici la liste des équipements compatible AirPlay 2. Il y a déjà pas mal de téléviseurs compatibles depuis ~2018.

Sonos One prend en charge AirPlay 2 pour la connectivité Apple TV.

Bien que la Sonos One ne soit pas conçu pour le téléviseur, il est possible de l’utiliser avec votre télévision si vous avez une Apple TV. A l’aide d’AirPlay 2, vous pouvez connecter votre enceinte à votre Apple TV tournant sous tvOS 11.4 ou une version plus récente. Depuis la version tvOS 13 et les iPhone avec iOS13, tout marche à la perfection, donc ignorez tout avis de mauvais fonctionnement sur internet qui datent de versions antérieures.

airplay-2-sonos-one

Comment avoir la TV TNT avec le son Sonos ?

Ce n’est pas possible sans passer par de la TV par Internet (application). C’est la que se trouve la limite de l’Apple TV avec AirPlay, à part en utilisant une application comme Molotov ou d’envoyer l’image d’une application Orange, Bouygues ou Free TV du smartphone sur l’Apple TV, ça va être limité à l’usage du boitier Apple TV4 ou TV4K (v5).

Devriez-vous utiliser Sonos One avec votre Apple TV ?

Ignorons déjà les cas de figure ou vous possédez un système de son, il est forcément préférable à des Sonos One pour votre Apple TV.

Si vous ne possédez aucun système son pour votre téléviseur et que vous utilisez les haut-parleurs intégrés, il y a de fortes chances que Sonos soit un choix vraiment intéressant. Mais dans ce cas je recommande très fortement d’en acheter deux (enfin une Sonos One SL et une à commande vocale). Une fois couplés, ces deux haut-parleurs offrent une véritable stéréo gauche-droite. Quand on pense qu’un seul HomePod vaut 329€, vous payez votre paire de Sonos au même tarif.

C’est, je pense, un choix intéressant pour qui n’utilise que l’Apple TV dans une pièce secondaire, chambre par exemple, et souhaite un système son qui peut envoyer mais qui prenne très peu de place (encore moins qu’une barre de son).


Conclusion du test

L’enceinte ouvre la porte au meilleur système multiroom que j’ai pu testé, DTS Play-Fi est bien, mais ne marche pas super bien, dispose d’une application pauvre et fait quelques ratés dans les lancements de musiques. Le système Sonos frôle la perfection en terme de fonctionnement, de rapidité, de fluidité, de simplicité… bref c’est un très bon système.

Je me suis demandé comment avoir une enceinte connecté et multiroom avec un meilleur son pour moins cher et résultat : impossible en mono, difficile en stéréo et jamais aussi bien servi en terme d’application.

SON : ★★★★★ Je devine la réaction de certain devant une si bonne note pour du Sonos, mais je rappel que c’est une très bonne enceinte dont l’objectif est d’abord le multi-room.

DESIGN : ★★★★★ C’est simple, j’ai de très belles enceintes chez moi, et celles-ci vient agrandir la famille, elle est petite et discrète, de belle finition. Bref, c’est le type d’enceinte qu’on veut bien voir partout dans la maison !

CONNEXIONS : ★★★✩✩ Franchement heureusement que le raccordement Wi-Fi est de très bonne qualité, qu’il existe une option filaire pour sécuriser la réception du signal en cas de grandes distance et qu’on peut tout contrôler à la voix ou par appli. Car on a 0 connexions filaire pour le signal sonore, très peu de bouton sur l’enceinte, bref, c’est l’avenir. En plus pas de bol, Sonos est un système Multi-room fermé, qui ne peut être ouvert qu’avec un Sonos:Connect ou Sonos:AMP. Utiliser Sonos One avec une TV ? il faut une TV AirPlay 2 ou Apple TV… Ça fait beaucoup de petits défauts. Heureusement l’écosystème évolue en permanence, avec toujours plus d’option (5.1 Dolby Digital, évolution S2 en 2020….)

RÉGLAGES : ★★✩✩✩ On va pas se mentir, certes on a un réglage « automatique » TruePlay qui promet mondes et merveilles, mais c’est que si on un iPhone (ou iPad). Certes on a le réglages Loudness qui est très simple et intensifie le réglage en V que beaucoup aiment. Certes on à un petit équalizer (EQ), mais franchement c’est pas la folie pour modifier le son. Les réglages pour le multiroom et l’appairage est nickel toutefois.

TOTAL : 15/20 Une note méritée, si vous possédez une Apple TV et des iPhones, optez pour une paire de Sonos One et One SL en génération 2, si vous êtes sur Android, demandez vous si vous recherchez une simple enceinte multiroom et connecté avec assistants vocaux, peut être que Sonos One vous alertera, mais peut être que d’autres alternatives seront à considérer.

Personnellement je suis fan du son pour l’usage salle de bain et du design peu envahissant pour ce type de pièce. J’ignore si j’achèterai un jour d’autres enceintes sonos, mais ce n’est pas exclu.

0 commentaire
1

You may also like

Envoyer un commentaire