Accueil Audio [Test] Devialet Classic Phantom: Enceinte connectée de luxe

[Test] Devialet Classic Phantom: Enceinte connectée de luxe

par L'Audiophile Débutant
5140 vues
devialet-phantom-classic-test

Le monde du très haut de gamme audio tremble depuis que la marque française Devialet est arrivée sur le marché. Avec un univers au design qui n’est pas sans rappeler Apple et des enceintes au look jusque là inédit. Devialet entend proposer ‘le meilleur son au monde’ et se targue de proposer une offre audiophile très haut de gamme. J’ai pu tester l’enceinte Devialet Phantom Classic pendant 1 semaine et j’en ai profité pour tout noter et tout vous révéler !

Caractéristiques techniques de l’enceinte Devialet Classic Phantom


Info techniques : Enceinte Devialet Classic Phantom
Type d’enceinte Enceinte connectée. Pas d’assistant vocal
Connectivité sans-fil Wi-Fi (UPnP), Apple AirPlay 2 et Bluetooth 4.0. Compatible Spotify Connect.
Connectivité filaire Cable réseau RJ-45 à 1Gbps
Entrée numérique S/PDIF Optique TOSLINK
Compatible CPL Homeplug AV2
Prix 1790€
Hauts-parleurs 1 tweeter de 1″ (2,5cm) pour les aigus
1 transducteur en anneau de 5″ autour du tweeter pour les medium
2 woofers de 6,5″ sur les cotés pour les graves.
Alimentation Sur secteur 90-240V – 10A uniquement, pas de batterie.
Consommation électrique ~10W en veille
900W max théorique.
Amplificateurs Amplification ADH (digitale et analogique) :
– 2x 2 amplificateurs classe D pontés (bridged)
– 2 amplificateurs classe A pontés.
Total des amplificateurs donné pour 600W RMS / 1200W en crête.
>> 1000W RMS / 2000W en crête
depuis une mise à jour du logiciel.
Processeur ARM Cortex A9 (dual cœurs) à 800MHz
Mémoire RAM : 512MB DDR3
Dimensions (hxLxl) 25,5cm x 34,2cm x 25,2cm 
Poids 11,4kg
DAC (décodeur) Texas Instrument PCM 1798 (Burr Brown)
Codec compatibles En Bluetooth :
– SBC (standard)
– AAC (Apple)
– AptX
En wifi ou optique :
PCM, HE-AAC (V1), AAC (320 kbit/s), WMA (16 bit), MP3 (320 kbit/s), Apple Lossless (M4A), AIFF, WAV, FLAC, OGG.
Réponse en fréquence 16Hz à 25kHz (à -6dB) et 20Hz à 20kHz à ± 2dB
Distorsion 0,0005% THD+N*
Pression sonore max 103dB
Résolution max 24 bits
Fréquence d’échantillonnage max 192kHz
Différences avec les Phantom Silver et Gold La version Silver a une finition argentée sur les hauts parleurs latéraux et est plus puissante (3000W crête) permettant +2dB en pression acoustique.
La version Gold a une finition dorée sur les flasques latérales, un tweeter en titane plus rigoureux et est plus puissante (4500W crête) permettant +5dB en pression acoustique.
Différences avec les Phantom Reactor Les Phantom Reactor 600 et 900 sont nettement plus petites que la gamme Premier.
Les woofers mesurent 4″.
Elles ont une entrée analogique Jack.
Leurs décodeurs est « limité » au Hi-Res en 96/24.
Compatibles WiFi AC (N pour la gamme premier).

Design, interface et usage de l’enceinte sans fil Devialet Phantom

Le design

Tweeter à l'avant de l'enceinte Devialet Phantom Classic

Tout d’abord commençons par ce que l’on voit, et il faut le dire, nous avons affaire à une enceinte originale et assez jolie ! Son déballage est une véritable expérience. La voir vrombir au niveaux des hauts-parleurs latéraux est tellement impressionnant ! On aimerait mettre les mains sur les woofers, mais c’est bien une chose à ne surtout pas faire, malheureusement. Je me suis donc demandé si c’était bien d’avoir une telle enceinte avec des enfants qui aiment mettre les doigts partout ? Je n’aurais pas cette réponse.

L’enceinte Devialet que j’ai testé était sur un trepied fourni par la marque et dédié à l’enceinte, le tout est très joli avec un design scandinave, parfait si votre déco est issue de chez Ikea ou même Maison du monde. Sur le look, ça divise mais faut admettre que ça peut aussi beaucoup plaire et que ce n’est en rien une faute de goût de la start-up française.

L’expérience ne s’arrête pas là car l’enceinte est accompagnée d’une télécommande bluetooth, très simple car elle ne fait que tourner dans un sens ou dans l’autre pour le volume, mais qui donne un vrai plus à l’expérience, tout faire avec le téléphone, c’est finalement se laisser distraire, alors qu’avec la télécommande on laisse le téléphone dans la cuisine ou ailleurs et on se laisse bercer par le son posé dans un fauteuil !

Télécommande sans fil de l'enceinte connectée Devialet Phantom Classic

Les flasques latérales en finition argent disposent d’une gravure au nom de la marque, un très bel effet offrant une finition haut de gamme !

Flasque latérale métallique avec inscription de la marque Devialet

 

L’usage

Cette enceinte est dite « sans-fil », comme toutes les enceintes sans-fil, cela veut dire qu’elle à un fil ! Cela peut vous faire sourire mais en effet, il faut de l’électricité et pour une enceinte de ce gabarit, une batterie n’est clairement pas envisageable, ce n’est pas une enceinte nomade !

Au quotidien 3 usages principaux se distingue :

  • Bluetooth
  • WiFi depuis son téléphone (UPnP sur Android et AirPlay avec un iPhone)
  • WiFi ou Ethernet depuis un ordinateur

Qu’on se dise les choses tout de suite : Le bluetooth marche très bien (je n’ai eu aucun problème) et fournit un très bon son que le Phantom sait délivrer avec qualité, pour autant, avoir les notifications SMS ou appel sur l’enceinte, c’est quand même pas génial. Du coup on revient au WiFi, et la les choses vont se gater, déjà car il y avait de la latence à jouer les morceaux demandés, et j’ai eu l’expériences de pas mal de coupures pendant les musiques (!!). Je vous dis cela, c’est pas 1 ou 2 coupures dans la semaine, c’est plus 4-5 coupures toutes les 2-3 chansons, parfois c’était même inutilisable car trop entrecoupé.

Dans la maison de test, la box  était à ~7m de l’enceinte avec 1 seul mur de séparation, pour certains ca parait loin, mais bon, mon iPhone arrive très bien a capter internet en WiFi avec réseau cellulaire desactivé et jouer de la musique depuis plus de 15m et en étant dehors de cette maison alors que l’enceinte est bien au chaud à l’intérieur, sur ce niveau de gamme, on peut attendre une portée WiFi irréprochable, une LED d’indication sur la captation du signal et une alerte dans l’application, ca serait pas du luxe ! Bref, la connectivité sans fil est pas grandiose ! A titre de comparaison, l’enceinte Sonos One est d’une connectivité exemplaire, même à plus de 10m de sa box !

Donc au final l’enceinte sans fil est mieux quand elle devient une enceinte avec fil via ethernet et cable optique toslink. Branché sur une TV qui disposerait d’un chromecast, l’enceinte Devialet peut être intéressante.

Interface

Oubliez l’application Spark, elle est nullissime (testée sur iOS), elle plante…Etc  Préférez l’application, plus récente, sobrement nommée « Devialet » qui n’apporte pas grand chose car elle sert plus a enregistrer votre produit et à le contrôler, elle ne sert pas a plugger les services tiers contrairement à Spark. Néanmoins, cette 2e application à le mérite de bien fonctionner ! Elle vous permet de catégoriser vos enceintes par pièce, comme les systèmes multiroom les plus connus.

Contrôlez facilement vos musiques

L’interface est hyper simple, vous avez un rond qui contrôle le volume sonore sur une échelle de 0 à 100. Le bouton central fait play ou pause, précédent et suivant entourant le bouton centrale.

interface de l'application Devialet, réglage du volume

En bas vous verrez votre musique en cours de lecture et juste au dessus l’onglet correspondant au protocole de lecteure, que ce soit LAN, Aux (optical) ou encore bluetooth. C’est rare pour être souligné, le choix du protocole de lecture est simplifié !

2 réglages…

Oubliez les réglages audio comme les equalizer, c’est pas un drame mais pour modifier un peu le son il faudra soit utiliser l’EQ de Spotify, soit l’égaliseur de l’app ‘musique’ sur un iPhone, l’égaliseur intégré de votre smartphone android s’il en a un ou bien passer par des applications UPnP type Roon pour pouvoir controler un peu le son. Dommage qu’on ait pas de solution native.

Il n’y a dans cette application que 2 vrais réglages :

  • L’affectation de votre enceinte : droite ou gauche dans une paire stéréo ou bien dans quelle pièce est-elle ou encore le nom de la pièce.
  • La synchronisation image et son : pour le port « AUX » (optical) vous pouvez réglez la synchro entre l’image de votre téléviseur et le son sorti dans les enceintes.




Qualité audio du Devialet Premier : Classic Phantom !

La gamme des « grandes » enceintes de Devialet, la gamme Premier, démarre avec cette enceinte Phantom qui a vu sa fabrication démarrer en 2005. à l’époque elle promettait 99dB de pression acoustique à volume max et une puissance de 750W. Devialet a renouvelé son entrée de gamme avec une version « elevate » qui a vite perdu ce nom  pour devenir Phantom Classic et avait baissé son tarif à 1490€ et monté sa puissance à 1200W !

Cette version a aujourd’hui la chance d’avoir une mise à jour logiciels qui permet d’aller chercher toujours plus de puissance (contre plus de distorsion forcément) et se targue désormais de 2000W en crête. Oui avec une simple mise à jour du firmware ! PS: son prix est du coup remonté à 1790€. Fallait l’acheter avant !

Devialet Classic Phantom Vu De Cote

Démystification du gain de puissance par mise à jour logiciel

Arrêtons nous 2 minutes la dessus, 800W de puissance en plus ? Vraiment ?

Voyons les choses de manière pragmatique. L’enceinte présente sa puissance en crête, c’est à dire la puissance max possible durant une fraction de seconde. La vraie puissance, continue, doit être mesurée ‘RMS’, et il se trouve que le RMS c’est exactement la moitié d’une puissance en crête.

Donc on parle plutot de 600W devenu 1000W. Ici 2 choses sont à noter :

  1. L’alimentation électrique du Devialet Phantom à toujours été de 1000W voir plus (10 Ampères pour 90-240 Volts = 9×100 jusqu’à 10×240, selon la norme du pays. on partira du principe que la puissance retenue est internationale et on considère donc 90V comme le niveau de référence car aucun pays ne doit être laisé.)
  2. Doubler la puissance électrique c’est +3dB (décibels), donc finalement on a gagné que 2dB, d’ailleurs Devialet indiquait auparavant sur son site internet 101dB pour cette enceinte, aujourd’hui il en indique 103.

On constate donc que si les chiffres de Devialet sont pipeautés (on verra que oui plus tard dans cet article), cette mise à jour ne fait qu’offrir 2dB de plus sur la molette de volume, elle « débride », en échange d’un peu plus de distorsion.

Logo Made In France

Un volume sonore qui épate !

Il faut qu’on se dise les choses: Devialet, qu’on aime ou pas, ça sonne ! Personne n’ira se plaindre de la capacité de l’enceinte en terme de volume sonore, le chiffre de 103dB n’impressionnent pas, pourtant elle les atteints sans difficultés aucune, à vrai dire, je ne supporte déjà plus le son au delà de 80/100, ou alors je dois me tenir vraiment loin !

A l’usage j’étais autour de 20/100 en volume la plupart du temps, avec une écoute plutôt calme, voir 30-40/100 dès que je m’éloignais de la pièce d’écoute. J’avais le sentiment que le son était fort, dans le sens pas écoutable longtemps, dès 40~50.

Petite deception: le battement des enceintes de grave ne se perçoit visuellement que très tard, autour de 65-70/100, pour épater les invités, il faudra leurs casser les oreilles.

Réponse en fréquence de la Classic Phantom

Ce bestiau d’une dizaine de kilo peut en effet remplir de gigantesque pièces de basses et d’aigu, les mediums les plus bas sont la, mais les mediums haut sont très en retrait. Pas idéale pour une écoute de piano par exemple. Dans l’ensemble, il y a toute les notes que notre oreille peut entendre, et surement plus. Je pense que la promesse de 20Hz à 20kHz est tenue, mais pas à plus ou moins 2dB comme annoncé, plutôt autout de plus ou moins 6dB.

Ca reste pas mal pour un seul et même produit ! Mais est-ce à la hauteur des audiophiles les plus exigeants ? Je n’en suis pas sur car un appairage devrait théoriquement intensifier les écarts et malheureusement réduire la précense en medium haut et le début des aigus. Mais je n’ai pas pu testé cette configuration.

Enceinte Devialet Phantom Design Decoration

Niveau de détail riche mais scène sonore pas si convaincante

La qualité sonore est vraiment bonne. L’attaque des basses de Vitalic, la douceur de la voix d’Agnès Obel.. Il faut avouer que le son est à qualifier comme bon voir très bon et globalement bien équilibré à l’exception du détail cité au dessus. Ceci grâce à un point très important, l’enceinte de Devialet n’a que des entrées numériques ! Pour lire un vinyle sur la phantom, il faudra alors faire la concession d’une double conversion de votre signal. L’analogique en signal numérique car la Phantom amplifie la largeur de modulation des ondes (PWM) avant de convertir en analogique et d’amplifier de nouveau ce signal. Heureusement la Devialet Classic Phantom se targue d’avoir un excellent DAC PCM1798 capable d’offrir une dynamique de 123dB. Bref on est dans le DAC d’excellence utilisé régulièrement dans des produits haut de gamme.

Un des avantages de l’utilisation de sources numérique et d’amplification numérique est qu’il y a vraiment peu de souffle, durant une écoute normale, on ressent zero souffle. L’amplification embarquée ADH (analog / digital hybrid) est moderne dans sa conception et ne souffre pas des inconvénients habituels des ampli de classe D.

La répartition du son est pas mal, la forme oblongue de l’enceinte doit jouer dans la résonance et son placement dans un coin d’une pièce devient alors très intéressant. C’est d’ailleurs la configuration choisie durant mes tests. Cela permet une projection sonore « 360° ».

Bon tout ça c’est joliement dis mais dans les faits on ne pourrait pas non plus confondre cette enceinte seule façe à des enceintes stéréo. La scène sonore est pas mauvaise du tout, mais clairement mes oreilles aiment l’effet stéréophonique et même avec du Devialet, j’aurai besoin de 2 enceintes si je devais acheter.


Conclusion


L’envers du décor Devialet

SAV : Pas la solution la plus écologique

ATTENTION: Les enceintes Devialet ne sont pas des produits d’écologies, elles sont trop compliquées à réparer, donc Devialet procèdent systématiquement à des remplacements facturés !

Puissance pas réelle, et heureusement !

2000W pour la phantom classic, 3000W pour la phantom silver et même 4500W pour la phantom gold, mais heureuement que ces chiffres sont pipeautés sinon bonjour la facture EDF !

Quelques explications

Le système d’amplification utilisé par Devialet est doté de 2 technologies différentes, l’amplification analogique et l’amplification numérique, chaque haut parleur est amplifié 2 fois ! En créant un système d’étage d’amplification, on peut alors augmenter un petit peu la puissance, et donc les décibels, sans trop tirer sur la consommation électrique.

Concrètement les enceintes Phantom de Devialet amplifient un signal déjà amplifié. Il y a une amplification numérique, particulièrement précise et avec une distorsion très très faible, puis on amplifie ensuite le signal amplifié avec une amplification analogique de quelques watts qui donnera un peu de chaleur et de coloration au son sans distordre le son car on reste une amplification encore une fois assez faible. Si le signal numérique est amplifié de 120 Watts, admettons, ce qui vaudrait autour de +21dB par rapport à un signal de base, amplifier ce signal à nouveau de 8W ca revient à ajouter +9dB d’amplification, or pour obtenir +30dB d’un seul et même tenant, il faut plus de 1000W d’amplification dans un seul et unique amplificateur.

Consommation électrique réelle

Je ne connais pas les chiffres exacts du secret de l’amplification ADH, mais je sais une chose, c’est que les 3 références de Phantom Premier utilisent toutes la même alimentation électrique de 10 ampères et sont compatibles avec les prises allant de 90V à 240V.

Les mesures que j’ai pu faire ne sont pas très précises car elle se basent uniqument sur une prise connectée, mais la consommation en veille allait de ~10W à 20W en veille, ce qui est beaucoup, à 130W à l’écoute très forte.. en tout cas même en poussant en fond, j’ai jamais pu voir 200W et encore moins 1000W. Bref, tant mieux pour nos factures électriques !

Au final ne retenez que les décibels, et il y a en beaucoup avec pas tant de distorsion que cela (sauf très très haut volume après 80/100).

 

2 commentaires
2

You may also like

Envoyer un commentaire

2 commentaires

Andrey janvier 8, 2021 - 12:08

Project essential 3 ou Sony fournissent des platines vinyles Bluetooth ou en optique numérique. Le passage dans l’article qui stipule que la Phantom ne peut pas lire de vinyle est donc faux. A corriger non ? Bonne journée

Répondre
L'audiophile Débutant janvier 8, 2021 - 12:57

Bonjour ami débutant,
voici ce que je dis dans l’article : « Pas la peine de penser à utiliser du vinyle avec la Phantom. »

En effet, une platine vinyle qui dispose d’une sortie numérique ou d’un mode bluetooth va bien convertir le signal analogique en numérique, et ainsi transformer et dégrader le son. Je suis, un peu vite, parti du postulat que si l’on utilise une platine vinyle, c’est pour l’écouter via un ampli en analogique. Je prend souvent ce parti sur mes articles et je ne l’ai pas réexpliqué ici, c’est vrai, je vais préciser.
Bonne journée

Répondre