Accueil Hi Tech [Avis] La résolution des TV 8K : Quel intérêt ?

[Avis] La résolution des TV 8K : Quel intérêt ?

par L'Audiophile Débutant
1341 vues
apple-tv-8k-resolution

A quoi sert la résolution 8K?

Intérêts de la résolution 8K pour le marché de la TV

Alors que le marché de la 4K progresse à toute volée, beaucoup pensent que la 8K va tout remplacer et mettre la 4K au placard et qu’il est préférable d’attendre que la 4K soit dépassée. On ne peut pas leurs reprocher en voyant déjà les premiers modèles de TV 8K dans certains magasins. Il faut cependant savoir que la 8K présente une série d’intérêt plus limité que les innovations précédentes. Revenons sur les évolutions proposée par les itérations précédentes.

Le 1080p ou Full HD

Le 1080p a permis d’offrir aux consommateurs une solution qui soit conforme de la production au visionnage de l’utilisateur final. Les masters des films et séries étaient en 2K (2048x1080p) donc il suffisait de couper un peu les bords à droite et à gauche pour faire un film qui soit adapté aux téléviseurs Full HD et avoir un résultat optimal sans upscale ni downscale.

Le blu-ray s’est ainsi popularisé très fortement car beaucoup ont vite été rendu disponible à la vente vu que beaucoup de master étaient « prêt », si bien que la qualité s’en est de suite ressenti. D’autant plus que le numérique était encore à la traine, Netflix n’était pas encore arrivé dans de nombreux pays et la fibre optique était encore une denrhée rare pour streamer en haute qualité. L’expérience Full HD à 1080p a donc bien prise.

  • La PS3 à ouvert le bal des blu ray et du jeu video 1080p en 2007 en France
  • Le blu ray a commencé la conquête du marché en solitaire en 2008.
  • Youtube passe au 1080p
  • En France, la TNT a commencé la diffusion des premières chaine HD en 2011 et toute la TNT est devenue HD en 2016.
  • Samsung sort le smartphone Galaxy S4 avec un écran Full HD en 2013 et Apple sort l’iPhone 6 Plus, lui aussi 1080p, en 2014.
  • Netflix et son catalogue 1080p est arrivé en 2014.

L’Ultra HD ou 4K

L’Ultra HD, parfois appelée à tort 4K, permet d’offrir une qualité 4x supérieure en multipliant par 2 la hauteur et la largeur (2×2=4). Elle permet aussi de rendre l’expérience de visionnage plus agréable sur de plus grands téléviseurs. Au point même que la définition, soit le nombre de pixel par pouce, qui influence la distance de vos yeux au téléviseur, est égal entre un téléviseur Full HD de 32″ et un TV 4K de 65″. Pour résumer, si vous avez une TV 32″ FHD, vous devriez choisir une TV de 65″ en 4K en remplacement si le critère de la distance de visionnage est le plus important pour vous (Heureusement ce n’est pas le seul critère à prendre en compte).

Toutefois son apport est moins perceptible pour de multiples raisons, comme le manque de contenu, le format 2K (1080p) étant encore aujourd’hui un standard du cinema. Heureusement la norme 4K s’accompagne d’autres standards comme la HDR, ou High Dynamic Range, pour le contraste et le WCG, ou Wide Color Gamut, pour les couleurs afin de vendre plus qu’une simple résolution. En tout cas aujourd’hui les acteurs du cinema, de la TV et du jeux vidéo jouent le jeu de la 4K et le contenu commence à arriver et les TV à convaincre (marché en croissance de +7% par an en moyenne).

TV en UHD

On constate donc qu’il n’y a pas encore de service de télévision prêt pour la 4K en France, la roadmap du CSA indique « au plus tard pour les JO de Paris en 2024 ».

Blu-Ray Ultra HD

De leurs cotés les blu ray UHD sont encore rares et imparfaits, en effet on retrouve un certain nombre de films sorti en Blu Ray UHD n’ayant pas de vrai 4K mais de la 2K upscalé en 4K, on frise le scandale !! Pour savoir quels BR UHD sont véritablement en 4K ou pas; vous pouvez consulter cette liste : https://4kblurays.com/ Une centaines de blu-ray ne sont pas en véritable 4K !

Jeu Vidéo en Ultra HD

Le jeu vidéo quant à lui avance progressivement, sur ce support qui est le plus exigeant la 4K est techniquement difficile. Pour un PC on compte plus de 1000€ pour jouer en 4K.

Pour les consoles la PS4 Pro permet le jeu vidéo en véritable 4K dans de rares cas, la plupart du temps il s’agirat de « 4K Dynamique » utilisant par exemple une résolution inférieur comme 1440p ou 1600p au lieu du 2160p de la norme 4K. La Xbox One X sort en 2017. Elle permet le jeu vidéo en véritable 4K dans certains cas, le reste du temps ce sera de la 4K dynamique comme sur la PS4 Pro. A savoir la 4K dynamique n’est pas seulement le produit d’une résolution intermédiaire et d’un upscaling mais aussi de divers algorythmes permettant d’offrir une qualité bien meilleure pas si éloignée d’une qualité native.

Une image 4x plus grande, une qualité qui n’est pas 4x meilleure

Le vrai problème avec l’ultra HD c’est qu’en réalité on n’arrive pas à offrir une qualité d’image 4x meilleure, donc rares sont les situations ou vous verrez une image 4K utiliser 100% de son potentiel.

Netflix est un bon exemple des compromis réalisés pour la 4K: le débit de la qualité 1080p varie selon le programme de 1,5Mbps à 7Mbps (max), la 4K utilise des débits allant de 7Mbps à 12Mbps, le 4K HDR, quant à lui apparait de 9Mbps à 15Mbps selon les programmes.

Si l’on compare le débit maximum de netflix en 4K HDR, 15Mbps, à un blu ray 1080p allant généralement aux alentours de 30-40Mbps, certains étant autour de 20, d’autres de 50.

Le codec utilisé par Netflix, le HEVC, est toutefois presque 2x plus efficient que le codec des « anciens » bluray FHD, donc les 15Mbps de Netflix 4K HDR valent presque la qualité d’un blu ray en 1080p à 30Mbps. Pas mal mais très loin d’une qualité x4.

Retenons que Netflix offre une image 4K qui vaut du 1080p et aussi un son dolby digital 5.1 qui est le même que celui des DVD… pas top l’expérience coté son !

Seul le disque Blu Ray Ultra HD peut offrir une qualité 4K digne de ce nom, le bitrate étant en moyenne autour de 60-70Mbps (certains à 50 d’autres à 90) en utilisant le codec HEVC utilisé par Netflix, donc bien 4x la qualité d’un blu ray 1080p !

L’ultra HD, une qualité pas encore mature mais croissante

En bref vous l’aurez compris, la technologie UHD n’est pas encore 100% maitrisée car l’écart est énorme et l’équipement nécessaire demande une forte puissance des appareils, coutant ainsi plus cher. L’offre de Netflix est finalement suffisante pour beaucoup et l’intérêt pour les disques diminue.

  • 2010 : Youtube propose la résolution UHD / 4K
  • 2016: Sorti de la PS4 Pro et de la Xbox One S ayant une résolution de 2160p (4K). La xbox embarque par ailleurs un lecteur BluRay Ultra HD. La One X sortira en 2017.
  • 2016 : Sony sort le Xperia XZ Premium, l’un des rares smartphones arborant un écran 4K HDR à ce jour
  • Netflix propose presque tous ses contenus originaux + Breaking Bad en Ultra HD, voir en 4K HDR.
  • 2017: Apple dévoile l’Apple TV 4K
  • En France, seule la TV par internet a permi la diffusion de chaine en UHD, notamment TF1 et BeIN pour la coupe du monde 2018 et la chaine Ultra nature HD.

La 8K ou Super Hi-Vision ou UHD-8K

Les TV 8K quant à elles commencent déjà à se présenter au CES 2019 de Las Vegas, mais on va déjà pouvoir se demander quel est l’intérêt de la 8K en 2019 alors que la 4K n’est pas encore bien prête. Doit-on attendre et passer directement à la 8K ?  Ou bien attendre la 8K pour choisir la 4K ? Ou attraper le train de la 8K dès que possible ?

Jusque là nous avons vu que ce qui rend un marché attractif en terme de Télévisions et autres terminaux d’affichage (Moniteurs PC, smartphone, tablette) c’est la présence riche de contenu mais aussi de terminaux de lecture. Voyons un par un les critères menant à la réussite de la 8K.

Les contenus 8K

Il n’existe qu’une poignée de film peu connus ayant la résolution 8K prête, c’est à dire dont le master est 8K. On peut donc presque dire qu’il n’existe pas de contenu 8K en 2019 !

Y aura-t-il du contenu 8K avec le temps ? Oui, déjà car si des téléviseurs sortent et se vendent en 8K, il y aura une demande croissante, ensuite le potentiel 8K existe depuis fort longtemps, en effet tous les films et séries filmées à la péllicule 35mm permettent, selon la qualité de la caméra d’origine et du mastering d’obtenir un résultat en numérique pouvant excéder la 4K et dans de rares cas atteindre des résolutions proches de ce que peut faire une camera digital 8K. Les pellicules 70mm, telles que celles utilisées pour l’IMAX permettent d’aller bien plus loin avec une équivalence que l’on pourrait juger aux alentours de 12K voir 18K !!

En résumé certains films des années 50 pourraient même avoir un jour un transfert 8K. Pour les films enregistrés sur des caméra numérique, on a de plus en plus vu ces dernières années des résolutions de 2.8K, 4K, 5K, 6K. etc. Donc un gain est possible s’il y a remastering mais pas optimal et dans de rares cas.

Coté TV en France on ne parle même pas de UHD avant 2024 alors la 8K… on va dire que 2032 ça serait bien.

Et pour le jeux vidéo, la 4K n’est pas encore maitrisée à 100%, même la Xbox One X.

Les supports 8K

Reprenons le jeu vidéo, le problème est encore pire qu’avec la 4K : La loi de Moore, très grossièrement, énonce une supposition qui est la suivante: les ordinateurs double de « puissance » tous les 18 mois / 2 ans. Cela veut dire qu’il faut attendre au moins 3 ans pour imaginer le jeu vidéo en 4K / 60fps stable sur tous type de jeux sur console de salon.

Pour la 8K, il faut à minima 4x la puissance pour la résolution. Mais ce n’est pas tout, quand on passe de 4K à 8K on peut aussi attendre encore plus de couleur et un contraste encore meilleur qu’en 4K non ? et puis le nombre d’image par seconde revu à la hausse également, il y a aussi les questions d’alimentation éléctrique, de température de foncitonnement, de mise en place logicielle, de stockage… ramarquez que je n’ai pas encore parlé de la notion de cout, pourtant la plus importante.

En bref la 8K est une chimère en jeu vidéo, et ce pour de nombreuses années. D’ailleurs sur PC, la priorité est au VRR (variable refresh rate) et aux cadences d’images très élevées (120fps). Le cinema devrait plutôt commencer à se tourner vers le HFR que la 8K.

Les lecteurs poseront également soucis, car si déjà lire une vidéo 4K de manière fluide n’est pas donné à tous les appareils aujourd’hui, le 8K et les codecs associés qui sortiront d’ici là seront encore plus éxigeant.

Pour le streaming il faudra une connexion internet fibre pour une vidéo, le VDSL ne suivra pas sans un codec révolutionnaire (H.266 ?)

Les téléphones n’auront jamais cette résolution non plus car pas utile et ça draine trop la batterie.

Beaucoup d’arguments qui font que cette résolution d’image ne parviendra pas facilement aux consommateurs.

Les diffuseurs 8K

Eux par contre ils sont déjà là ! Si vous avez le porte-feuille c’est parti, ou pas car les premières générations sont à éviter, il y a encore des standards / des normes à établir vis à vis de la 4K. Il n’y a toujours pas de dalle 12 bits, et les prix exorbitants finiront par baisser.

Petit indice toutefois, il semble que Dolby Vision soit entrain de gagner la guerre des formats HDR.


En fait la 8K ça ne sert à rien ?

Et bien en fait si, on peut imaginer un grand nombre d’usage. Il va de soit que même si on parle d’upscale pour les contenus principaux, on ne refusera pas un OS et une interface utilisateur 8K pour lire des messages par exemple ou bien de ne pas constater la taille pratiquement invisible d’un pixel en 8K, même sur un très grand diffuseur.

Ca c’est pour le consommateur, mais la 8K c’est aussi pour les pro, en travaillant en 8K, ils ont des possibilités de de stabilisation, de recadrage ou encore de zoom pour un résultat 4K voir 6K.

Mais bon tout cela, ce sera dans bien longtemps ! En attendant ne vous exatisiez pas sur la 8K.

 

0 commentaire
1

You may also like

Envoyer un commentaire