Accueil Audio Comment avoir la meilleure qualité d’écoute de musique sans fil ?

Comment avoir la meilleure qualité d’écoute de musique sans fil ?

par L'Audiophile Débutant
1279 vues
Musique Sans Fil Audiophile

Envie de couper le cordon ?
Je vous comprends, être audiophile c’est aimer le son, mais le sans-fil c’est tellement pratique, tellement plus simple, surtout par l’omniprésence des smartphones qui ne quitte plus nos mains ni nos poches. Pourtant c’est parfois un mode d’écoute décrié par certains puristes de l’audio qui ne jurent que par le filaire. Il est évident que le mieux serait d’avoir le meilleur des deux mondes, non ?

Les protocoles d’audio sans-fil

Il existe 2 protocoles majeurs d’audio sans-fil :

  1. Bluetooth
  2. Réseau (IP)

Voyons les spécificités de chacun de ces 2 protocoles ensemble.


Protocole audio sans fil : Bluetooth

Comment fonctionne le Bluetooth en audio ?

Le protocole Bluetooth A2DP (Advanced Audio Distribution Profile) permet le transfert de musique via un flux continu en direct (comprenez « en live ») d’un terminal A vers un terminal B sans intermédiaire. Ainsi votre smartphone envoi « en live » le son qu’il produit sur une enceinte Bluetooth.

L’importance du protocole Bluetooth A2DP

Pour que la transmission d’audio se fasse entre 2 appareils, il faut que ceux-ci soient non seulement bluetooth mais également compatible A2DP. C’est le cas de tout appareil audio, bien heureusement, mais ce n’est pas systématique sur certains appareils plus généralistes, par exemple les TV sont rarement pourvues de ce protocole !

La nécessité de codecs compatibles entre les 2 appareils

Pour pouvoir communiquer un signal audio sur ce protocole, 2 appareils doivent donc être Bluetooth (duh !), compatible A2DP, mais également disposer des mêmes codecs pour être lu dans les mêmes conditions. Heureusement il existe un codec commun à 100% des appareils Bluetooth audio : le codec SBC.

Le saviez-vous ? La plupart des appareils audio Bluetooth ne lisent pas le MP3 ! :o

Il existe plusieurs codecs bluetooth mais les plus fréquents sont de loin SBC (100% des appareils) et AAC (70% des appareils). J’ai déjà rédigé un article relatant plus en détail les avantages et inconvénients du Bluetooth et je vous conseillais au passage les meilleures configurations possible et les codecs à associer.

Quel est le meilleur codec audio bluetooth ?

Interruption de la musique et mixage de la musique et de l’OS.

La communication audio en Bluetooth se fait en live, cela se traduit par un mélange du son de l’OS ou du firmware (iOS, Android, Windows..) de votre appareil donnant la musique. Ainsi votre musique se coupe si vous recevez un appel téléphonique ou une notification.

C’est pour cette raison que certaines marques ne font pas de Bluetooth dans leurs enceintes sans-fil (Sonos par exemple).

On pourrait également arguer que la phase de mélange entre le son de l’OS et le son de votre programme musical, imaginons Spotify, pourrait créer un premier niveau de détérioration sonore. Ça reste à prouver si vous coupez tous les autres sons pendant vos lectures de musique, mais ce n’est pas impossible.

Limites de transport du protocole

Portée limitée de 5 à 10m

Le protocole Bluetooth utilise des ondes radio sur la bande 2,4GHz ayant une portée théorique assez longue avec pertes, mais son usage pour le grand public est limité à une portée pratique courte sans pertes de quelques dizaines de mètres.

Débit de transfert limité selon les versions et les codecs

Les toutes dernières versions de Bluetooth (v5.2 et plus) et certains codecs propriétaires, de Sony ou Huawai par exemple, permettent de troquer la portée sans fil contre plus de débit, et donc plus de qualité en théorie. Dans les faits, les débits sont toujours compressés, plus ou moins fort selon la portée d’une part, mais également selon le codec utilisé.

Ainsi la qualité est souvent convenable pour un usage nomade, mais nécessite forcément une conversion !

Quel avenir pour Bluetooth ?

Le Bluetooth SIG, le comité régissant le Bluetooth se focalise principalement sur une amélioration efficiente de la qualité, c’est à dire plus de qualité sans utiliser plus de débit, et en s’appuyant surtout sur une amélioration de l’audio dans les envois & réception, notamment pour les appels. La transmission audio en bénéficiera aussi puisque le Bluetooth SIG prétend que le codec universel à venir fin 2021, LC3, sera aussi bon en qualité qu’un CD en réduisant de 8x sa taille. N’y croyez pas, nous aurons probablement une qualité identique ou légèrement meilleure qu’actuellement, mais en utilisant moins de débit, permettant d’avoir ainsi un plus de portée et de stabilité. Ce qui ne sera pas un mal.


Protocole audio sans fil : La musique par WiFi

Ce que vous connaissez le mieux, c’est les modes de raccordement et diffusion Wi-Fi (Wireless Fidelity). Vous avez tous accès à ce mode de raccordement via votre box internet.

Wi-Fi ne veut pas dire internet

Quand on parle de WiFi, on pense souvent à internet, et c’est normal, car c’est l’usage principal du wifi, toutefois wifi est simplement le protocole de raccordement d’appareils sur un réseau commun. Ainsi votre smartphone se connecte à votre box, qui dispose de tous les appareils de la maison dans son repertoire (réseau LAN) et vous offre également une porte vers l’extérieur de votre maison / réseau : internet.

Les protocoles utilisant votre réseau

Pour lire votre musique, vous avez ainsi un nombre d’options aussi nombreux que ce que l’informatique de transfert permet. Voyons ensemble les solutions les plus connues pour diffuser sa musique via son réseau LAN / son wifi.

  • Chromecast
  • AirPlay
  • DLNA

Avantages du WiFi pour diffuser votre musique

Lorsque vous vous tournez vers des solutions d’enceintes sans-fil, le réseau est LA meilleure solution, car vous vous passez des contraintes de débits, de portée et de codecs que l’on rencontre avec le Bluetooth.

Aucune limite de qualité… en théorie !

Vous pouvez en théorie livrer n’importe quel fichier de n’importe quelle taille sur votre réseau, vous prémunissant ainsi de conversion, mais en permettant ainsi de laisser libre court à vos choix de fichier les plus fous, autorisant ainsi un fichier DSD de 1,7Go pour une seule musique, après tout soyons fous !

Les limites de la pratique

Selon votre protocole de transfert, vous risquez déjà de vous confronter à un premier « frein ». Admettons que vous soyez un audiophile exigeant souhaitant lire un fichier ultra haute résolution en DSD ou un PCM en 32/384.

  • Vous devez possédez le fichier audio, bien évidemment, vous devez avoir un appareil de diffusion qui peut le détecter, c’est le cas de certains services en ligne ou bien de votre PC ou d’un serveur type NAS présent chez vous, mais ce ne sera pas le cas de tous appareils de diffusion audio du marché.
  • Vous devez avoir un appareil de lecture prenant en charge les formats de votre choix, bien évidemment, sinon vous aurez une conversion et ça ruine vos efforts.
  • Pour finir, vous avez besoin que le protocole de transfert du premier appareil au second soit compatible, que ce soit par un transfert dit « transparent », on prend le colis et on le passe sans l’ouvrir. Le problème est que tous les protocoles ne font pas cela, et au moment d’ouvrir le colis vous prenez le risque que le signal soit transformé !

En conclusion : Vous devrez choisir vos appareils en même temps afin de prendre en compte la source, le mode de diffusion et le lecteur / récepteur. Si vous souhaitez évoluer progressivement dans le temps, vous devrez choisir une paroisse et vous y tenir, ou alors réinvestissez en partant pratiquement de zéro. Désolé, il n’y a pas de solution miracle.

Quelles limitations avec AirPlay ?

Que vous utilisiez un produit AirPlay 1 ou AirPlay 2, vous aurez une limitation de la fréquence d’échantillonnage à 16/44 (ou 16/48 pour la partie son d’une vidéo). Oubliez donc la lecture de fichier audio en hi-res à 24 bits et avec une fréquence dépassant le standard des CD.

Aucune limitation sur le format du fichier néanmoins, car tout est converti en Apple Lossless (équivalent du FLAC, qui compresse, mais ne génère aucune perte).

Quelles limitations avec Chromecast ?

En théorie, rien n’empêche le chromecast de pouvoir lire de l’audio hi-res 24/192. Dans les faits on voit rarement ce protocole livrer au-delà de 24/96 et dans la plupart des cas on est plutôt sur 16/44 (ou 16/48 pour l’audio d’une vidéo).

Ici la limitation est plutôt matérielle, les appareils utilisant chromecast sont peu nombreux à pouvoir restituer de la hi-res. Le chromecast audio, qui n’est plus vendu, permettait d’avoir du 24/96. Mais les chromecast video, même l’ultra ne le permettent pas. Quant aux diffuseurs ayant chromecast intégré, il faut qu’ils disposent de chromecast, de décodage hi-res, mais aussi de logiciel de lecture le permettant, or nous avons souvent affaire à des firmwares propriétaire qui ne le permettent pas toujours.

Quelles limitations avec DLNA ?

DLNA est le protocole parent de chromecast, et ne dispose d’aucune limite théorique, là encore on est plutôt dans les limites du matériel que vous achetez et des logiciels que vous utiliserez, car tous ne seront pas compatibles sans passer par un logiciel un peu plus obscur que les grands noms.


Conclusion

Pour obtenir la meilleure qualité d’écoute de musique sans-fil, il faut un niveau de recherche et de choix assez important de ses appareils, et malheureusement les grands noms n’ont pas tous bien joué le jeu, ainsi les solutions les plus simples n’offrent pas la meilleure qualité théorique, réduisant l’intérêt initial du sans fil. Toutefois vous pouvez vous en tenir à ces 2 conseils simples pour obtenir une excellente qualité de musique sans fil :

  • Opter pour pour un protocole de diffusion populaire comme AirPlay ou Chromecast, DLNA sera souvent possible en fouinant les logiciels.
  • Ne cherchez pas à vous entêter à excéder la qualité CD 16/44, il est très facile de reproduire un excellent environnement multi room, hifi et home cinema à la fois avec du sans fil en qualité CD, dès que vous visez hi-res vous aurez besoin d’appareils spécifique et de paramétrages.

 

 

 

0 commentaire
2

You may also like

Envoyer un commentaire